Le vélo, bon pour le corps et l’esprit

Le cyclisme ne semble pas à première vue un sport faisant énormément transpirer ou laissant hors d’haleine. Pourtant, à condition de faire un tout petit effort, il fait des miracles. Une demi-heure de vélo déclenche déjà la combustion des graisses, réduit le risque de cancer et de maladies cardiovasculaires, et guérit aussi un diabète débutant. Beaucoup de personnes sont en surpoids. Une alimentation malsaine, trop abondante, augmente votre taux d’insuline. Bien sûr, vous pouvez adapter votre alimentation, mais l’exercice physique produit des effets beaucoup plus rapides sur le corps. L’exercice rend vos muscles plus sensibles à l’insuline. Ils absorbent le sucre, et réduisent ainsi le besoin en insuline de l’organisme. Et cet effet perdure encore après être descendu de votre vélo.
La pratique régulière du vélo favorise également la flexibilité des parois vasculaires. Elle stimule l’élimination des déchets et réduit le risque d’obstruction des vaisseaux sanguins. Cet effet positif est effectif à partir d’une demi-heure de vélo par jour.
 
Enfin, en enfourchant votre bicyclette régulièrement, vous luttez également contre le stress. C’est la détente idéale pour le corps et l’esprit. Sur le long terme, le stress peut entraîner les mêmes réactions inflammatoires dans les vaisseaux sanguins que la graisse. Conclusion? Pédalez!